Archipel

Bienvenue
à l'archipel !

« Nous étions à la recherche d’un siège qui nous rassemble et qui nous ressemble. »
Xavier Huillard, P-DG de VINCI

En 2021, près de 4 000 collaborateurs de VINCI emménageront à l’archipel, rassemblant ainsi les fonctions centrales de tous les pôles de métiers du Groupe.
Lauréat d’un concours d’architectes, le projet a été conçu par VIGUIER architecture, en association avec Marc Mimram Architecture & Associés, pour s’intégrer durablement dans son environnement urbain et concourir à la création d’un nouveau quartier. Ensemble architectural à la fois pluriel et homogène, l’archipel reflète l’ADN de VINCI : une grande diversité de métiers et un esprit collectif.
Il est un symbole de la transformation du Groupe et un démonstrateur de ses savoir-faire et de ses innovations, exemplaire en matière de qualité de vie au travail et de performance énergétique.

5 bâtiments
74 000 m2 de bureaux
1 500 m2 de commerces
4 000 postes de travail
3 ans de travaux
850 collaborateurs au pic du chantier
Archipel building

Construire la ville sur la ville

Tout en répondant à sa propre dynamique de développement, VINCI s’inscrit pleinement dans le projet de réaménagement du territoire dans lequel il a choisi de s’implanter.
Dès l’origine et au cœur du projet, des ambitions fortes : limiter l’étalement urbain, maîtriser l’empreinte environnementale et ajouter de la valeur au site, en y intégrant de nouvelles fonctions.
Dans une démarche inclusive qui imbrique des espaces privés dans un volume à usage public – la nouvelle gare Eole (ci-contre), le Groupe concrétise sa volonté d’ouverture sur la ville et participe à l’équilibre de son nouvel environnement. Une logique d’intégration qui s’effectue dans la continuité de l’histoire du quartier des Groues, marqué par l’empreinte ferroviaire.
Situé au-dessus d’une nouvelle gare majeure du Grand Paris et à proximité immédiate de la Défense, l’archipel offre à ses habitants un panel de solutions de mobilité.

building
Archipel

Un lieu ouvert, connecté, stimulant et chaleureux

Autant qu’un lieu de travail, l’archipel est conçu comme un lieu de vie : les échanges y sont favorisés, la créativité encouragée. Circulations fluides, lumière naturelle, terrasses paysagères, services à demeure… sont autant d’éléments qui concourent à la qualité de l’espace de travail, qui devient espace de vie.
Intention majeure du projet architectural de l’archipel (un ensemble vitré, ouvert sur l’extérieur et offrant une multitude de terrasses et espaces verts), le concept de la biophilie sera décliné dans les aménagements intérieurs et la décoration. Cette approche considère la présence de la nature comme un élément déterminant du bien-être ; elle intègre le végétal au sein des espaces (plantes, murs végétaux, potagers…), et se traduit également dans le choix des formes, des matériaux et des textures qui rythment les espaces intérieurs et évoquent les éléments naturels.

Une vitrine des innovations du Groupe

L’archipel est construit comme un démonstrateur des savoir-faire de VINCI, et notamment en termes de développement durable et d’intégration des nouvelles technologies.
Sa conception anticipe d’ailleurs la nouvelle réglementation RE 2020.

Bétons recyclés et ultra bas carbone

L’archipel est pour VINCI le premier démonstrateur de mise en oeuvre de béton recyclé et de béton ultra bas carbone dans des éléments structurels d’un bâtiment. Fruit d’un travail commun entre VINCI Construction France et Eurovia, la particularité du béton recyclé est d’utiliser dans sa fabrication 50 % de granulats issus de la démolition d’ouvrages en béton, soit un taux deux fois supérieur aux normes en vigueur.
Dans le cas du béton ultra bas carbone, le ciment est quasiment intégralement remplacé par du laitier de haut-fourneau (sous-produit de l'industrie sidérurgique), qui présente des propriétés de solidité et de résistance similaires à celles des bétons traditionnels.
Ces caractéristiques le rendent donc apte à être utilisé dans des ouvrages de structures. Ce béton innovant permet une réduction de plus de 60 % des émissions de gaz à effet de serre par rapport à un béton traditionnel.

Dalles actives de régulation thermique

À l’instar des planchers chauffants, le principe de la dalle active repose sur une circulation d’eau froide ou chaude (les fluides) à l’intérieur de la dalle de béton. Celle-ci emmagasine une grande quantité de froid ou de chaleur, selon la période de l’année, puis la restitue graduellement, du fait de l’inertie du matériau.
Le bénéfice ? Une régulation en douceur de la chaleur / de la fraîcheur dans le bâtiment. Le procédé Green Floor® développé par VINCI Energies répond au même principe de fonctionnement que la dalle active mais sa particularité tient à la circulation d’air (et non d’eau) à l’intérieur de la dalle de béton. Cette technique de dalle active ventilée, utilisée dans le bâtiment D, permet de concilier climatisation, ventilation et chauffage.

Bâtiment biosourcé bois

Le bâtiment B2 vise le label Bâtiment biosourcé – niveau 1, qui consiste à mettre en lumière la qualité environnementale des bâtiments neufs (ou en partie) qui intègrent une part significative (min. de 18 kg/m2) de matériaux biosourcés dans leur construction.
Pour l’archipel, ce matériau est le bois : il s’agit de créer une doublure en bois, à l’intérieur même de l’enveloppe du bâtiment ; c’est un composant à part entière de la façade. Sa mise en oeuvre est assurée par Arbonis, filiale de VINCI Construction France.

Façades intelligentes et photovoltaïques

Créée par VINCI Construction, ActivSkeen est une business unit qui développe une gamme de technologies photovoltaïques intégrées au bâti. La façade sud du bâtiment D est une façade dite électrochrome : elle s’opacifie automatiquement en fonction de l’ensoleillement.
L’ambition ? Avoir des façades actives, esthétiques et performantes, qui répondent aux enjeux de confort et de frugalité énergétique. D’une manière globale, un effort particulier est réalisé sur l’optimisation énergétique des matériaux choisis – menuiseries, vitrages, isolants – afin d’avoir l’enveloppe extérieure la plus performante possible.

Full-BIM

Le projet de l’archipel est mené en full BIM. Le terme Building Information Modelling, aussi appelé maquette numérique de projet, désigne une base de données structurées et ordonnées, relatives à l’ouvrage construit, et utilisées pour produire des documents graphiques et des tableurs de données.
Il s’agit du standard le plus élevé du BIM, qui consiste à utiliser la maquette numérique de la conception à l’exploitation des bâtiments, en impliquant tous les acteurs du projet de manière collaborative.

Building Operating System

Le BOS « Building Operation Sytem » est l’infrastructure numérique et logicielle, qui permet de compiler et d’exploiter l’ensemble des données du bâtiment. Il transforme la relation de l’occupant au bâti et permet l’amélioration du bâtiment en fonction des connaissances accumulées sur les usages, cela va de la maintenance du bâtiment à l’organisation des espaces en passant par l’optimisation des consommations. C’est l’outil du smart Building qui permet de relier d’un côté des automatismes et de l’autre une palette de services proposés aux propriétaires, aux occupants et aux exploitants. Le BOS assure l’ouverture et l’évolutivité du bâtiment.
L’archipel est un démonstrateur pour l’implémentation du BOS. Les 4 000 collaborateurs qui travailleront sur le site seront au coeur du projet, en devenant les premiers utilisateurs de ce système d’exploitation.